VOYAGER AU CHILI, QUE FAUT-IL SAVOIR ?

Entrée et sortie du pays : 

  • Visa : Les Français n’ont pas besoin de visa de tourisme pour voyager au Chili pour une période maximale de 90 jours. Il suffit d’un passeport en règle (valide pour au moins six mois après le retour en France) et d’un billet de sortie du Chili. Si vous désirez prolonger votre séjour, vous avez la possibilité de demander une prorogation de trois mois moyennant un cout de 100 USD. Ou bien vous pouvez tout simplement sortir du pays, aller en Argentine par exemple (puisque c’est le plus prêt et le plus facile d’accès) puis revenir au Chili et bénéficier de nouveau de 3 mois de visa touriste…. Par contre pas la peine de préciser qu’avec ce visa touriste on ne peut pas légalement travailler !
  • Au départ de France (ou autre), si vous n’avez pas de billet ou de preuve de sortie du territoire dans les trois mois suivants votre arrivée sur le territoire Chilien, il se peut que l’entrée dans l’avion vous soit refusée. Astuce pour éviter ce risque : réservez un billet de bus Santiago – Mendoza (argentine) sur le site busbud.com, présentez ce billet si on vous demande, montez dans votre avion et une fois arrivé au Chili, annulez votre billet. En effet si vous annulez au moins 48H en avance vous serez remboursé de 90% du montant (c’est ce que j’ai fait et le remboursement a été fait très rapidement et sans problème).
  • Le PVT au Chili : le Programme Vacances Travail vous permet de rester sur le territoire chilien pendant un an et vous donne le droit de travailler durant cette période. Pour effectuer sa demande il fait se rendre sur le site suivant : https://pvtistes.net/le-pvt/chili/ . Pour y être éligible il y a quelques conditions : 
    • Avoir entre 18 et 30 ans au moment de la demande de Visa
    • Avoir un passeport en cours de validité 
    • Avoir des économies (au minimum 2500 euros sur son compte)
    • Ne jamais avoir bénéficié d’un PVT au chili 
  • Attention à l’arrivée dans le pays bien gardé le papier PDI, il vous sera demandé à de nombreuses reprises notamment aux contrôles de police, aux traversées de frontières, et nécessaire à l’obtention du RUT ou autre.

Se déplacer à Santiago : 

  • En métro et en bus: Le réseau de transport en commun, appelé Transantiago, est plutôt bien développé. Et il y a de nombreuses lignes de bus. Le métro circule en semaine de 5 h 30 à 23 h 30 environ. Le samedi de 6 h 30 à 23 h 30 environ et le dimanche et jours fériés de 8 h à 23 h environ. Pour les bus il n’y a pas vraiment d’horaires, mais ils passent régulièrement. Pas mal de bus circulent également la nuit.Pour pouvoir emprunter le bus, il vous faudra obligatoirement acheter une carte Bip! (tarjeta Bip !). Il n’est pas possible d’acheter un ticket auprès des chauffeurs de bus. Vous pouvez vous procurez la carte Bip dans toutes les stations de métro car elle sert également pour prendre le métro. Elle coûte 1 550 $CLP. Il faut ensuite la charger avec le montant que vous souhaitez (au minimum 1 000 $CLP). Le tarif varie en fonction de l’heure.

Si vous devez prendre un bus après avoir pris le métro (ou vice versa) votre carte ne sera pas à nouveau débitée (ou très peu), la validation dure deux heures et permet deux changements. Pour voir toutes les combinaisons tarifaires possibles et pour calculer votre itinéraire bus et métro vous pouvez utiliser le site : Transantiago.cl 

  • En taxi : Il existe une application Easytaxi pour réserver un taxi. Cela vous permet d’avoir les coordonnées du chauffeur et d’envoyer une réclamation si après la course, le plan indique un détour inutile. (Un peu dans l’idée de Uber) Uber existe mais est interdit officiellement. Cependant, ils sont très très présents et restent moins cher que les taxis classiques… 

Conduire à Santiago : 

Connaitre les règles pour éviter les amendes ! 

  • Des voies qui changent de sens : pour fluidifier le trafic, certaines voies dans Santiago changent de sens de circulation à certaines heures de la journée ! Ceci est indiqué par une flèche lumineuse. Il est difficile de se tromper vu comme la circulation est dense mais attention, les GPS tels que googlemaps ne sont pas toujours à jour et peuvent vouloir vous faire emprunter une voie dans un sens qui n’est pas autorisé à l’heure souhaitée. 
  • Des autoroutes réservées aux abonnés : Vous ne pouvez vous y engager seulement si vous êtes équipés du boitier à télépéage dans le véhicule appelé « TAG ». Si vous ne l’avez pas un système relèvera votre plaque et l’amende vous sera envoyé. Vous pouvez payer votre TAG pour l’année ou à la journée.  Pour acheter le tag à la journée il faut se rendre sur ce site http://www.tag.cl/index.php?option=com_wrapper&view=wrapper&Itemid=209 A savoir que les GPS ne savent pas quelles autoroutes nécessitent le TAG et il y a de grandes chances pour qu’il vous fasse prendre une route que vous n’êtes pas autorisés à prendre sans ce fameux TAG. Donc je vous recommande fortement de payer à la journée quand vous circulez à Santiago ou de retirer des options de votre GPS toutes les autoroutes. 
Capture d’écran 2019-10-26 à 22.58.05.png
  • Stationnements : Quasiment tous les stationnements dans les centres villes sont payants non pas par des bornes comme nous avons en France mais par la présence de personnes qui aident au stationnement et qui enregistrent votre arrivée en vous demandant une certaines sommes à votre départ. Il y a également des parkings surveillés..Voici une carte des parkings à Santiago : Donde Estacionar. La plupart d’entre eux sont payants.

Téléphone : 

  • Avoir une sim locale : Il existe plusieurs compagnies téléphoniques qui proposent des Prepago autrement dit des forfaits qui se rechargent. Selon mon expérience les deux compagnies les plus intéressantes sont Entel et Movistar. Entel aurait une meilleure couverture dans les zones reculées bien que Movistar ait souvent des offres plus intéressantes en termes d’internet. Il est très facile de trouver des endroits ou recharger son crédit (demandez à n’importe quel petit magasin/supermarché/station service/pharmacie et vous trouverez de quoi recharger votre crédit. Il existe des offres pour 7 jours, 15 jours et un mois renouvelable.
  • Attention pour les portables étrangers ! Il faut enregistrer son téléphone étranger officiellement au chili pour ne pas qu’il soit bloqué au bout de 30 jours via votre imei. Si vous ne le faites pas ils ne manquent pas de vous envoyer un message pour vous prévenir qu’ils vont bloquer votre téléphone. Oui oui votre téléphone et non pas votre carte sim donc les petits malins qui pensent qu’en changeant de sim ca marche et bien … ce n’est pas le cas ! Il est très simple d’enregistrer son téléphone, il suffit d’utiliser ce site : https://multibanda.cl/ar/ de fournir les informations et les documents nécessaires (passeport, son PDI et son imei (pour obtenir son imei il suffit de taper *#06#) et c’est tout. C’est une certaine manière de garder un oeil sur les gens au chili et c’est obligatoire. 

Banque sans frais : 

Red by Scotiabank mais attention pas toutes. Vous pouvez notamment trouver celles qui sont répertoriées sans frais sur l’application ioverlander souvent dans la catégorie « autres » symbolisée par une étoile. Il y a en a majoritairement dans les grandes villes. A savoir que l’on peut retirer maximum 200 000pesos (un peu moins de 250euros) par retrait que l’on peut réitérer l’opération deux fois d’affiler. Lors du retrait bien choisir « extranjero » pour parvenir à retirer son argent.

Les frais dans les autres banques sont en général de 5000 à 7000pesos (soit presque 7 à 9euros) peu importe le montant. 

A savoir que la carte de crédit est acceptée dans la plupart des endroits dans les villes même pour de petits montants. 

Une réflexion sur “VOYAGER AU CHILI, QUE FAUT-IL SAVOIR ?

  1. Ping : PARC NATIONAL RADAL SIETE TAZAS – Travel Off The Radar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.